Je viens t'apprendre la nouvelle

Noël traditionnel du Velais

Je viens t'apprendre la nouvelle
D'un enfant né dans ces bas lieux,
Accourez-y, peuple fidèle,
Pour adorer le roi des cieux !

Ah ! Quel bruit, quel tapage
Que l'on entend de tous côtés,
Peut-être le feu est au village,
Dire que moi je n'y suis pas allé !

Berger ne crains point l'incendie,
Je te le dis assurément,
C'est la naissance du Messie
Qui vient pour te rendre content.

Ah ! Mon Dieu, si cela pouvait être
Que vous disiez la vérité,
Pour cela je quitterais mon maître
Pour aller voir où il est né.

Tu n'as pas grand chemin à faire
Si tu veux venir avec moi,
Je suis prêt à te satisfaire
Pour te faire voir ce grand roi.

Oh ! Je vous suivrai, monsieur, sans faute
Où que vous vouliez m'emmener,
Même si c'était à quatre pattes
Pour m'y pouvoir traîner.

Ah ! Voici donc berger l'étable
Où ce grand roi fait son séjour,
Vois dans quel état déplorable
Il est réduit pour ton amour !

C'est bien triste, je proteste contre cela,
Si vous saviez comme cela m'est pénible,
Je vais le charger sur ma tête
Pour le porter dans quelque maison.

Berger, ton zèle est fort louable,
Mais hélas, ce divin sauveur,
Pour que tu lui sois agréable,
Il ne demande que ton cœur.

À genoux, mon Dieu, je vous adore
Et je vous aime de tout mon cœur,
J'implore votre miséricorde,
Surtout à l'heure de ma mort.